Petite Lettre #7 Janvier – Février 2021

#7 Janvier – Février 2021 Bonjour à toutes et tous, Notre Laboratoire d’idées, Urgence Transformation Agricole & Alimentaire, fête ce mois-ci ses 1 an ! Nous sommes plus que jamais convaincus de l’urgence d’une profonde transformation agroécologique et de l’utilité des démarches complémentaires qui permettent d’en ouvrir la voie. En ce début d’année, nous avonsLire la suite « Petite Lettre #7 Janvier – Février 2021 »

Débat public sur l’agriculture : quel imPACt ?

Le 7 janvier dernier, la CNDP (Commission Nationale du Débat Public), présidée par Chantal Jouano, a rendu public le compte-rendu du débat inPACtons ! consacré à la réforme de la Politique Agricole Commune (PAC), à l’issue de trois mois et demi de contributions. S’il est indispensable de saluer l’initiative de ce débat, sa conduite par la CNDP et l’implication de tous les participants, il faut aussi interroger son statut : l’expérience récente nous a appris, hélas, que la parole des citoyens lors de « grands débats », des « conventions citoyennes » ou même leur vote lors d’élections ou de référendum, n’est souvent pas respectée.

Petite Lettre #6 Novembre-Décembre 2020

#6 Novembre-Décembre 2020 Bonjour à toutes et tous, L’année 2020, si particulière, est sur le point de s’achever. Notre jeune Laboratoire d’idées UTAA a, en à peine un an, déjà bien travaillé : 3 notes thématiques et 14 notes d’actualité ont été publiées, 1 Webinaire a été organisé. Vous trouverez sur notre site utaa.fr lesLire la suite « Petite Lettre #6 Novembre-Décembre 2020 »

Politique Agricole Commune : enjeux immédiats et à venir

Même si les derniers arbitrages issus des négociations tripartites (Commission européenne, Conseil et Parlement) qui devraient se poursuivre jusqu’à la mi-2021 peuvent encore infléchir la future Politique agricole commune (PAC) dans un sens ou dans l’autre, les grands traits de la réforme sont désormais connus.

Dans cette note, Laurent Levard, agro-économiste, analyse la réforme de la PAC 2023-2027 actuellement en négociation et les enjeux pour l’avenir.

Comment lutter efficacement contre le développement croissant des aliments ultra-transformés ?

Anthony Fardet, docteur en nutrition humaine, formule dans cette note quatre propositions pour lutter efficacement contre le développement croissant des aliments ultra-transformés, responsables de nombreux problèmes de santé.

Petite Lettre #5 Septembre-Octobre 2020

#5 Septembre – Octobre 2020 Bonjour à toutes et tous, Les effets de la pandémie de Covid-19 sur la sécurité alimentaire mondiale posent toujours question. Nous nous invitons à retrouver la nouvelle note d’UTAA, rédigée par Laurent Levard et intitulée Leçons provisoires de l’épidémie de Covid 19 pour les populations agricoles des pays du SudLire la suite « Petite Lettre #5 Septembre-Octobre 2020 »

Leçons provisoires de l’épidémie de Covid-19 pour les populations agricoles des pays du Sud et la sécurité alimentaire et nutritionnelle mondiale

Cette note est complémentaire des précédentes et a pour objectif de traiter plus spécifiquement des effets et des leçons à tirer de la pandémie dans les pays du Sud et du point de vue de la sécurité alimentaire mondiale. Elle s’appuie pour partie sur différents articles, tribunes et rapports élaborés depuis le mois de mars.

Petite Lettre #4 Juillet-Août 2020

Cher.e.s ami.e.s, Nous vous informons à travers cette nouvelle lettre de notre laboratoire d’idées de la publication récente de trois notes d’actualités. La première note, est la seconde d’une série de 3 notes rédigées par Romain Dureau et Barthélémy Chenaux sur les leçons à tirer de la récente crise du Covid 19. Cette note, intituléeLire la suite « Petite Lettre #4 Juillet-Août 2020 »

La transformation agroécologique des systèmes alimentaires : quel avenir pour les GMS ?

17 Mars 2020, la France entrait dans un confinement qui allait durer jusqu’au 11 mai. Très vite, les images de rayons de supermarchés vides ont attisé les peurs d’une pénurie alimentaire. En parallèle, les marchés, les cantines et les restaurants se sont vus dans l’obligation de fermer leurs portes afin de réduire la circulation du virus. Les grandes et moyennes surfaces (GMS) ont été désignées comme les garantes de l’approvisionnement alimentaire des françaises et des français. Or cette période a aussi vu le développement des circuits courts, des ventes directes et du e-commerce. Une situation qui pousse à la réflexion sur la place des GMS dans la transformation agroécologique des systèmes alimentaires.