La transformation agroécologique des systèmes alimentaires : quel avenir pour les GMS ?

17 Mars 2020, la France entrait dans un confinement qui allait durer jusqu’au 11 mai. Très vite, les images de rayons de supermarchés vides ont attisé les peurs d’une pénurie alimentaire. En parallèle, les marchés, les cantines et les restaurants se sont vus dans l’obligation de fermer leurs portes afin de réduire la circulation du virus. Les grandes et moyennes surfaces (GMS) ont été désignées comme les garantes de l’approvisionnement alimentaire des françaises et des français. Or cette période a aussi vu le développement des circuits courts, des ventes directes et du e-commerce. Une situation qui pousse à la réflexion sur la place des GMS dans la transformation agroécologique des systèmes alimentaires.