La transformation agroécologique des systèmes alimentaires : quel avenir pour les GMS ?

17 Mars 2020, la France entrait dans un confinement qui allait durer jusqu’au 11 mai. Très vite, les images de rayons de supermarchés vides ont attisé les peurs d’une pénurie alimentaire. En parallèle, les marchés, les cantines et les restaurants se sont vus dans l’obligation de fermer leurs portes afin de réduire la circulation du virus. Les grandes et moyennes surfaces (GMS) ont été désignées comme les garantes de l’approvisionnement alimentaire des françaises et des français. Or cette période a aussi vu le développement des circuits courts, des ventes directes et du e-commerce. Une situation qui pousse à la réflexion sur la place des GMS dans la transformation agroécologique des systèmes alimentaires.

Les forêts, un Commun à protéger : les dérives des mécanismes REDD+

Cet article propose de revenir sur l’importance des forêts, leur rôle en tant que puits de carbone, la déforestation dans le monde et ses conséquences, la critique des mécanismes REDD+ pour s’attaquer aux causes profondes de la déforestation, et en conclusion, le besoin de revoir les questions de gouvernance de façon à concilier agriculture et forêts.

Une gestion forestière au service d’une vraie transformation écologique

Si nous assistons à un regain d’amour citoyen pour les forêts, ainsi que pour les bains d’arbres et autres enchantements qui fleurissent dans nos guides bien-être, en réalité les forêts sont bien malmenées. Soumises à une exploitation forestière ultra productiviste et court-termiste, elles échappent à toute volonté de préservation de l’écosystème ou de politique climatique ambitieuse. Plus inquiétante encore, semble être la promesse de privatisation aussi discrète qu’accélérée de l’Office national des forêts (ONF)…